Comment transférer son siège social dans une société de domiciliation ?

Vous avez enfin décidé de sauter le pas en transférant votre siège social dans une société de domiciliation ? Dans ce cas, vous devez enclencher rapidement la procédure de changement de votre adresse de domiciliation. En effet, cette opération doit faire l’objet d’une déclaration auprès du CFE ou du greffe compétent. Vous avez ainsi la possibilité de l’effectuer vous-même. Toutefois, vous pouvez parfaitement bien confier cette démarche à la société domiciliataire. Alors, comment procéder ? Tout de suite les détails.

Comparez et modifiez !

  Offre gratuite Offre payante Avis clients En savoir plus
Oui A partir de 149 € HT 9,5 / 10
Oui A partir de 149 € HT 9,7 / 10
Oui A partir de 129 € HT 9,4 / 10
Oui A partir de 129 € HT 9,1 / 10
Oui A partir de 149 € HT 9,3 / 10

Transfert de siège social dans une société de domiciliation : les prérequis

Choisir la société de domiciliation et l’adresse de son nouveau siège social

Eh oui, avant toute chose, il convient de vous décider pour quelle société de domiciliation vous allez vous tourner. Une fois l’entreprise domiciliataire identifiée, entreprenez les démarches pour la domiciliation commerciale de votre structure. Choix de l’adresse de domiciliation, sélection des services indispensables au fonctionnement de votre société, signature du contrat de domiciliation, n’omettez rien.

Procéder à la modification des statuts

Le changement de siège social d’une entreprise amène nécessairement à une modification statutaire. De fait, cela suppose le remplacement de son adresse de domiciliation qui figure dans les statuts. En tout cas, cette formalité doit découler d’une décision préalable prise par les organes décisionnaires de la société. Et bien évidemment, un acte doit être établi pour formaliser cette délibération.

Qui est compétent pour décider du transfert de siège social ?

L’organe qui peut décider du transfert du siège social dépend de la forme juridique de l’entreprise concernée. Dès lors, s’il s’agit d’une :

  • SARL, la décision revient au gérant. Et ce, sous réserve de sa ratification par les associés représentant plus de la moitié des parts sociales.
  • SA, c’est le conseil d’administration ou le conseil de surveillance qui a la main. À condition néanmoins que l’assemblée générale ordinaire ratifie cette décision.
  • SAS, la loi n’exige aucune décision collective. Pour connaitre l’organe compétent en la matière, il faut se référer aux dispositions statutaires établies à la création de l’entreprise.
  • Société civile (SCI, SCP, SCM…), la décision relève de l’assemblée générale extraordinaire de la société. Celle-ci vote à la majorité, comme prévu dans les statuts.

Publication d’un avis de transfert de siège dans un journal d’annonces légales

Vous devez bien entendu informer vos partenaires, clients… de ce changement d’adresse par la publication d’un avis dans un JAL. Vous disposez pour cela d’un mois à partir de l’établissement de l’acte modificatif. L’annonce légale doit préciser ainsi la nouvelle et l’ancienne adresse de domiciliation de l’entreprise.

Deux cas peuvent alors se présenter pour cette publication :

  • D’une part, le ressort du tribunal de commerce reste inchangé. De ce fait, il vous suffit d’insérer simplement l’avis dans un JAL du lieu du siège social.
  • D’autre part, vous avez déménagé votre siège social dans un autre département. Eh bien, vous devez publier deux avis : l’un dans un JAL du département de départ, le second dans un JAL du département d’arrivée

Déclaration du transfert de siège social

Il faut déclarer votre changement d’adresse de domiciliation au greffe du tribunal de commerce ou au CFE compétent dont dépend votre nouveau siège social. Pour ce faire, vous devez leur transmettre un dossier de demande, soit par voie dématérialisée soit par courrier postal.

Votre demande doit comprendre les documents pour pouvoir être enregistrée :

  • Un exemplaire de l’acte modificatif (acte indiquant la décision de transférer le siège social dans une société de domiciliation)
  • Un exemplaire des statuts mis à jour datés
  • Le contrat de domiciliation daté et signé
  • Le formulaire M2 (Cerfa n° 11682*03) pour une personne morale ou P2 (Cerfa n° 11678*05) pour une personne physique
  • L’attestation de parution ou l’avis publié dans un JAL
  • La liste des sièges sociaux antérieurs

Si le représentant légal de la société n’a pas signé lui-même les formulaires, il doit fournir un pouvoir en original. L’acte modificatif et les statuts actualisés doivent de même être certifiés conformes par celui-ci.

Bon à savoir

Comme pour la domiciliation commerciale, rien ne vous empêche de réaliser ces diverses formalités en ligne. Les téléservices sont effectivement disponibles pour les microentrepreneurs, professions libérales et artisans. Mais également les commerçants, sociétés commerciales et sociétés civiles.

Bien entendu, vous pouvez tout à fait éviter toutes ces démarches administratives en déléguant la procédure de transfert de siège social à la société de domiciliation qui s’est chargée de votre domiciliation commerciale. C’est simple et rapide !

Complétez votre information avec nos autres articles

Capitaux propres inférieurs à la moitié du capital social
Fonds propres inférieurs à la moitié du capital social : Les obligations
Comment prolonger la durée d'une société ?
La prolongation de la durée d'une entreprise
Comment faire une adjonction d’activité
Comment réaliser une adjonction d’activité ou un ajout d’activité à son objet social ?
Comment modifier le nom d'une société ?
Comment modifier la dénomination d'une société ? Les formalités obligatoires

Liens utiles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.