Micro-entrepreneur : Comment déclarer son chiffre d’affaires et ses charges ?

Un auto-entrepreneur ou micro-entrepreneur n’est ni un statut ni une forme juridique, c’est un régime spécifique de l’entreprise individuelle. Mais qu’en est-il au juste ? Quelles sont ses obligations ?

Comparez et créez !

  Offre gratuite Offre payante Avis clients En savoir plus
Oui A partir de 99 € HT 9,5 / 10
Oui A partir de 139 € HT 9,6 / 10
Oui A partir de 99 € HT 9,4 / 10
Oui A partir de 129 € HT 9,1 / 10
Oui A partir de 129 € HT 9,4 / 10

Comment accéder à ce régime de micro-entrepreneur ?

Pour prétendre au régime de micro-entrepreneur, il faut non seulement être une personne physique à l’exception des sociétés, mais aussi être un commerçant ou un artisan administré par le régime fiscal et social des micro-entreprises. Toutefois, il est à rappeler qu’un micro-entrepreneur ne peut envisager d’exercer des activités liées à une activité immobilière, agricole, de location de matériels pérennes, artistiques rétribuée en droits d’auteurs.

Les déclarations obligatoires d’un micro-entrepreneur

L’association du régime fiscal et social des micro-entreprises, implique que le micro-entrepreneur se doit d’effectuer certaines déclarations. Il est donc imposable selon son chiffre d’affaires, auquel on applique un % selon l’activité ; ses charges réelles ne sont pas considérées.

Toutefois, il n’est tenu de payer ses charges sociales que s’il a réalisé du chiffre d’affaires, aucune cotisation minimale n’étant prévue.

Le micro-entrepreneur a l’obligation de déclarer en ligne son chiffre d’affaires si il dépasse :

  • 41 100 € pour les activités d’achat revente et fourniture de logement
  • 16 450 € pour les activités de prestations de servies artisanales, commerciales ou commerciales.

En dessous de ces seuils, la déclaration papier est toujours possible.

Complétez votre information avec nos autres articles

Qui peut devenir autoentrepreneur ?
A qui s'adresse le statut micro-entrepreneur ?
Auto-entrepreneur Comment fonctionne le prélèvement forfaitaire libératoire
Micro-entrepreneur : Comment fonctionne le prélèvement forfaitaire libératoire ?
Passer de AE à SASU Pourquoi Comment
Evoluer du statut auto-entrepreneur à une SASU : Les démarches à accomplir
Microentrepreneur ou EURL : Lequel choisir
Auto-entrepreneur ou Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL) : Les critères de choix

Liens utiles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.