• 0811 031 466 (gratuit)
  • contact@statutentreprise.com
inscrivez-vous

Statut SAS : Définition, avantages et formalités obligatoires pour créer une SAS

La SAS désigne une société commerciale répondant aux normes imposées par les articles L227-1 à L227-20 du code du commerce français. Quels sont les avantages et les caractéristiques de ce type de société ?

Définition de la SAS

La SAS ou Société par Actions Simplifiées constitue un compromis entre la société de capitaux ou Société Anonyme SA et la société de personnes.

Dans une SAS, le nombre d’actionnaires minimum requis est réduit. Si la SA recommande au minimum 7 actionnaires, la SAS n’a besoin que de 2 actionnaires uniquement. Il est même possible de créer une SAS unipersonnelle ou à associé unique (SASU).

Le statut juridique de la SAS est quasiment le même que la SA, mais la SAS offre plus de liberté quant à la rédaction des statuts.

En effet, les responsabilités et obligations sont plus souples et moins contraignantes dans ce type de société.

L’associé peut aussi bien être une personne morale ou physique. Comme toute société légale, la SAS doit payer l’impôt sur les sociétés et la TVA.

Autre point positif, le capital d’une SAS est libre, il n’y a donc aucune limitation. Cela permet à beaucoup d’entrepreneurs de réaliser leurs projets.

L’importance de la liberté contractuelle dans une SAS

La SAS bénéficie de la liberté contractuelle (contrairement à la SARL). Le pouvoir est donc départagé parmi les associés.

Il y a premièrement le président, personne morale ou physique qui constitue le premier et seul responsable exécutif.

Pour l’aider, il peut y avoir un organe de décision collective qui correspond au conseil d’administration, mais également l’organe de contrôle qui désigne le conseil de surveillance.

Notons que la SAS oblige uniquement l’existence d’un président, les organes étant de ce fait facultatifs.

Les avantages et inconvénients d’une SAS

L’un des principaux avantages de la SAS est la liberté contractuelle évoquée plus haut, tout en sachant que la responsabilité des actionnaires est limitée à leurs apports.

L’absence de cotisations sociales sur la distribution de dividendes (contrairement à la SARL) constitue aussi un avantage intéressant pour ceux qui choisissent ce mode de rémunération.

Par ailleurs les cessions d’actions de SAS sont soumises à un droit d’enregistrement minoré de 0,1 % du montant de la cession (contre 5 % pour les parts sociales).

Parmi les inconvénients, il est possible d’évoquer la libération du capital à hauteur de 50 % minimum lors de la création.

De même les apports en nature, quel que soit leur montant, doivent systématiquement être soumis à un commissaire aux apports.

Le statut de président

Le président de la SAS, qui peut être une personne physique ou morale (société) a les pouvoirs les plus étendus pour diriger la société, sauf clause particulière dans les statuts.

Il peut être nommé, révoqué ou remplacé par les actionnaires en assemblée générale ordinaire ou extraordinaire. Sa rémunération est aussi décidée en AG.

Le président, d’un point de vue social, est toujours assimilé salarié. Il bénéficie ainsi du régime général de la sécurité sociale et de la retraite. Par contre il ne peut bénéficier du chômage en cas de problème sauf si il est titulaire d’un contrat de travail indépendant de son mandat social et seulement après accord de Pôle Emploi (rare).

Les formalités de création

Comme pour toutes les formes juridiques, la création d’une SAS nécessite de respecter les démarches prévue par la loi :

  1. Rédiger les statuts de la SAS et donc déterminer sa dénomination sociale, son siège, son objet, son capital, et les particularités de la société,
  2. Déposer le capital social en banque afin d’obtenir le certificat de dépôt,
  3. Une fois ce dernier obtenu, faire signer les statuts par tous les actionnaires et nommer le président,
  4. Demander la parution d’une annonce légale à un journal habilité. Vous trouverez un modèle d’annonce légale de création de SAS sur ce site,
  5. Envoyer un dossier complet au Greffe du tribunal de commerce dont dépend le siège social de la SAS
  6. Enregistrer les statuts auprès du service des impôts dans le délai de 1 mois après la signature.

Vous pouvez compléter ces informations en lisant notre article sur le fonctionnement de la SAS

Passez à l’action !

Créez votre compte

Déclaration n°1570094


×

Connectez-vous à votre compte

Déclaration n°1570094


×

Passez à l’action !

Créez votre compte

Déclaration n°1570094


×