• 01 82 83 44 91 (prix d'un appel local)
  • contact@statutentreprise.com

La liquidation simplifiée (judiciaire)

inscrivez-vous

Comme son nom l’indique, la liquidation simplifiée des entreprises désigne une opération de mise en liquidation dont les modalités de mise en œuvre sont allégées sur certains aspects de la procédure classique que sont la vérification des créances, la vente des biens, le règlement des créanciers et la durée de la procédure. En outre, le recours à la liquidation simplifiée est obligatoire ou facultative, en fonction de certaines conditions stipulées par la loi.

L’allègement de divers aspects de la procédure classique de liquidation dans la version simplifiée, présente de nombreux avantages pour les entreprises, puisque cela leur permet de bénéficier avec des contraintes amoindries et avec une célérité, des différents avantages qui découlent d’une mise en liquidation judiciaire.

Après avoir présenté les particularités de la procédure de liquidation simplifiée, il vous sera présenté les conditions de mise en œuvre obligatoire ou facultative de celle-ci

Les particularités d’une procédure de liquidation judiciaire simplifiée

La liquidation simplifiée se distingue de la liquidation d’un entreprise classique au niveau de quatre aspects particuliers qui vous sont présentés ci après, en fonction de leur chronologie de survenance.

La vérification non exhaustive des dettes

La vérification des créances n’est pas réalisée de façon exhaustive au cours de la procédure de liquidation simplifiée, comme cela est effectué dans la procédure classique. L’attention n’est mise que sur les dettes salariales et les dettes du passif circulant qui peuvent être liquidées par les disponibilités de trésorerie du moment.

Le choix libre des méthodes de vente des biens par le liquidateur

Pour la méthode de vente les biens dans une liquidation simplifiée obligatoire, le liquidateur n’est soumis à aucune autorisation préalable du juge commissaire. Il lui est laissé libre choix entre des ventes à consultation, des enchères ou ventes de gré à gré.

Le raccourcissement du délai de contestation des créanciers du projet de répartition

Le délai de contestation par les créanciers, du projet de répartition des actifs qui est établi par le liquidateur de l’entreprise, entre eux, est réduit à un mois dans le cadre d’une procédure simplifiée.

Le raccourcissement de la durée totale de la procédure de liquidation

Enfin, la durée totale de la procédure de liquidation simplifiée ne peut excéder une année civile. Exceptionnellement, le prononcé de la clôture de la liquidation judiciaire de l’entreprise peut être prolongé de trois mois supplémentaires, sur décision de justice.

A quelles conditions une entreprise doit ou peut recourir à une procédure de liquidation simplifiée ?

Le recours à une procédure de liquidation simplifiée est soit obligatoire, soit facultative (c’est-à-dire suite à la demande expresse de l’entreprise), suivant certaines conditions.

Le recours ou non à une liquidation simplifiée est une décision de justice sur laquelle, le tribunal peut revenir à tout moment, s’il le juge cela nécessaire, et demander que l’on bascule vers une procédure de liquidation judiciaire classique.

Les conditions qui rendent la procédure de liquidation simplifiée obligatoire

Une procédure de liquidation simplifiée doit être ouverte de façon obligatoire que si certaines conditions précises sont satisfaites, et cela de façon cumulative. Ce sont les suivantes :

  1. L’effectif de l’entreprise ne doit pas être supérieur à un salarié,
  2. le dernier chiffre d’affaires HT moyen de l’entreprise, sur les trois dernières années, ne doit pas excéder 300 000 €,
  3. et l’entreprise ne doit pas être propriétaire de biens immobiliers.

Les conditions qui permettent d’opter pour la procédure de liquidation simplifiée

Cependant, le recours à une procédure de liquidation simplifiée peut être autorisé si l’entreprise n’emploie pas plus de trois salariés ou qu’elle a un chiffre d’affaires moyen HT qui se situe entre 300 000 € et 750 000 €, ou encore qu’elle ne possède aucun bien immobilier. La liquidation simplifiée facultative n’est autorisée que sur demande expresse de l’entreprise.

 

2 Commentaires

  1. Perez says:

    Bonjour, je souhaite liquider ma société , je voudrai savoir combien coute ill incluent les frais Greffe ? Merci .

    • Bonjour,

      Vous devez compter 2 annonces légales (dissolution + radiation) soit environ 150 € chaque. A celà s’ajoutent les droits d’enregistrement 375 € et des frais de greffe d’environ 250 € … soit un total de 925 € TTC environ.

Laissez une réponse

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>