• 01 82 83 44 91 (prix d'un appel local)
  • contact@statutentreprise.com

La fiscalité de la SARL : IR ou IS ?

inscrivez-vous

Le régime fiscal de base pour l’imposition des bénéfices réalisés par une SARL est celui de l’IS. Toutefois, le législateur offre l’option à l’entreprise de choisir le régime fiscal de l’IR, sous certaines conditions.

Ainsi, dès la création d’une SARL, il vous sera demandé de choisir un régime fiscal. Celui-ci sera indiqué sur le formulaire M0 que vous devrez remettre au Greffe ou au CFE. Vous pourrez choisir entre 2 systèmes :

Le régime classique d’imposition selon celui des sociétés de capitaux (IS)

Le régime par défaut dont relève la SARL est celui de l’impôt sur les sociétés. Ainsi, les bénéfices réalisés par la société sont imposés à son niveau, et non à celui des détenteurs de parts sociales. Les associés sont imposés de façon personnelle sur les rémunérations et dividendes qu’ils perçoivent.

Le calcul de l’impôt

L’IS dû par la SARL est calculé en appliquant différents taux sur le résultat fiscal. Les taux varient en fonction du niveau du résultat fiscal.

Ainsi, il est appliqué le taux réduit de 15 % dans la limite des premiers 38 120 euros de bénéfice réalisé par la société sur une base de 12 mois. Au-delà de ce seuil, c’est le taux normal de 33,33 % qui s’applique.

Il est important de préciser que le taux réduit ne s’applique pas systématiquement à toutes les SARL. Seules peuvent bénéficier du taux réduit d’imposition à l’IS, celles :

  • dont le chiffre d’affaires réalisé sur la période concernée est en deçà de 7 630 000 euros,
  • et dont le capital entièrement libéré, est détenu au moins au ¾ par des personnes physiques ou des personnes morales qui respectent ces mêmes conditions de libération et de répartition de capital.

Le paiement de l’IS

L’impôt est acquitté à la fin de chaque exercice, après l’établissement d’un relevé de solde, à condition qu’il ne dépasse pas 3 000 euros. Le cas échéant, des acomptes d’IS devront être versés durant l’exercice comptable.

Le régime optionnel de l’imposition selon le régime des sociétés de personnes (IR)

Ici, les résultats sont imposés directement dans les mains des associés et non au niveau de l’entreprise. La possibilité d’opter pour ce régime d’imposition est soumise à certaines conditions. L’option ne peut s’appliquer que pour une durée maximum de 5 ans

Conditions à satisfaire

  • SARL constituée depuis moins de 5 ans.
  • L’activité ne doit pas consister en la gestion d’un patrimoine mobilier et immobilier propre.
  • Les personnes physiques doivent détenir au moins la moitié des parts sociales et le gérant au moins le 1/3.
  • SARL employant moins de 50 salariés et dont le CA demeure inférieur à 10 millions d’euros.
  • La décision d’option doit avoir l’accord unanime et exprès de tous les associés.
  • La formulation de l’option doit être effectuée dans un délai de 3 mois à compter du début de l’exercice à partir duquel l’option est souhaitée.

Fonctionnement du régime fiscal

Les rémunérations perçues par les associés ne sont pas déduits du bénéfice fiscal. Chaque associé est imposé individuellement au titre du BNC ou du BIC, selon qu’il soit une personne physique ou une personne morale. La base imposable de chaque associé est composé des dividendes et rémunérations qu’il a reçues durant l’exercice.

Cas particulier des SARL de famille

Les SARL de famille peuvent opter de façon permanente pour le régime fiscal des sociétés de personnes, sauf si l’activité est libérale ou civile.

 

4 Commentaires

  1. hamat says:

    bonj
    je sollicite votre aide sur le calcul fiscal d une sarl creee.Si possible je voudrai le detail des assiettes fiscales de calcul de societe.
    je suis gerant et profane a l impot

    • Bonjour,

      Pour le calcul de votre impôt, il est nécessaire de réaliser une comptabilité de la SARL. Ensuite, il est toujours possible d’optimiser le résultat fiscal. Pour ce faire vous devez vous adresser à un expert comptable.

    • hamat sow says:

      je souhaite avoir les details pour le calcul de l is sur la sarl

      • Bonjour,

        Le taux d’IS de base est de 33,33 %. Il doit s’appliquer au bénéfice fiscal. Pour le déterminer, vous devez établir votre comptabilité vous-même au faire appel à un expert-comptable.
        Vous pouvez aussi bénéficier du taux réduit d’IS de 15 % sous certaines conditions.

Laissez une réponse

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

votre

  • Votre panier est vide.

Expert

Vous avez besoin d'un expert-comptable pour réaliser votre prévisionnel financier, ou pour tenir votre comptabilité et établir les bulletins de paie.

Obtenez jusqu'à 3 devis à proximité de chez vous ou de votre siège social

Trouver votre expert-comptable

financement

Afin de faciliter l'obtention d'un crédit, il peut être intéressant de faire appel à un courtier spécialisé en financement des entreprises et des professionnels.

Trouver un financement pour votre entreprise