Les charges sociales en France

Déclaration n°1570094

Inscrivez-vous

Le taux des charges sociales ou cotisations sociales en France est le plus élevé si l'on se réfère aux pays développés. Les employés comme les employeurs sont contraints de verser des contributions sociales auprès de différents organismes sociaux.

 

Les charges sociales ou cotisations sociales


Les cotisations sociales, également appelées charges sociales, sont perçues sur les rémunérations et sont basées sur un pourcentage du salaire brut. Elles rassemblent toutes les cotisations et taxes parafiscales.

Ces contributions sont versées aux organismes sociaux faisant bénéficier au membre d'une protection sociale sur les maladies professionnelles ou les accidents du travail. Le montant et le taux de ces charges doivent être inscrits dans chaque bulletin de paie remis au salarié.

Réparties en deux catégories, on distingue les charges sociales patronales, ou cotisations patronales, et les charges sociales du salarié ou cotisations sociales salariales.

 

Les charges sociales patronales


Les cotisations patronales ou charges sociales patronales sont une contribution de l'employeur auprès des organismes chargés du recouvrement comme l'Union de Recouvrement des Cotisations de Sécurité Sociale et d'Allocations Familiales ou URSSAF.

Généralement plus élevées que la cotisation sociale salariale, les cotisations sociales de l'employeur sont déduites du salaire brut.

Les taux appliqués sont les suivants : 13,1 % pour l'assurance maladie relative aux maladies, décès, maternité et invalidité. Les allocations familiales représentent 5,4 % de la totalité du salaire, quant à l'assurance vieillesse, elle correspond à 1,6 % du salaire total.

 

Les cotisations sociales salariales


La charge sociale du salarié est une contribution directement prélevée sur salaire par l'employeur.

Versé auprès des organismes sociaux, le taux des cotisations sociales salariales varie en fonction de l'assiette de cotisation et du type de cotisation, relativement au fonction de l'employé au sein de l'entreprise.

On peut citer par exemple pour les non-cadres : 0,75 % sur la totalité du salaire pour l'assurance maladie, invalidité, maternité et décès, 0,1 % correspondant à l'assurance vieillesse sur l'intégralité du salaire et 6,65 % dans la limite de 3 031 euros. Notons que le salaire net perçu par le salarié correspond au salaire brut déduit des cotisations salariales.

Société clé en main

Nouveau : Un spécialiste vous conseille et s'occupe de tout pour vous. Vous obtenez ainsi votre KBIS rapidement pour 129 € TTC* sans vous déplacer.

En savoir plus sur cette offre

Presse

  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image
  • image